Skip to Content

Monthly Archives: décembre 2011

Départ imminent et très bonne année !

Par

Départ imminent de Merena des Canaries (Ile de la Gomera) vers l’archipel du Cap vert …

Il n’y aura pas de mail quotidien comme à l’accoutumée car Sylvie qui relaye habituellement les infos est à bord !
Dans les premiers jours de l’année prochaine, plus de nouvelles depuis l’escale !
Nous avons mis en ligne les infos de la traversée précédente (Lanzarote – Gomera) sur le site …  A lire sur
TRES BONNE ANNEE A VOUS TOUS !

Noël, Noël !

Par

Samedi 24 décembre, 1100H – Merena à la Marina de la Gomera

Ravis d’avoir retrouvé “notre” île !  Nous préparons la fête de Noël.  Ici, où la température est délicieuse (le beurre ne fond pas la nuit mais attention la journée !), les décorations de petits rennes tirant des traîneaux et des pères noël barbus et emmitouflés sont décalés mais charmants…

On vous souhaite une très joyeuse fête de Noël !

 

Par dessus ou par dessous ?

Par

Jeudi 22 décembre, 2230H – Merena, 28° 40′ N – 015° 15′ W – entre Lanzarote et Tenerife

Ca y est, c’est reparti pour un tour !  Et de belle manière.  Soleil, mer bleue et depuis quelques heures une voute céleste particulièrement claire dans cette nuit sans lune.  L’équipage est … familial !  Une fois n’est pas coutume mais c’est la petite famille au complet qui inscrit les miles de ce voyage.  Sylvie, Félix (13 ans) et Aristote (juste 11).  Alors que je faisais la sieste tout à l’heure, j’ai surpris une conversation délicieuse où il était déjà question de la longueur des quarts et de leur répartition entre eux … Adorable !  Félix vient d’aller se coucher, le devoir accompli !  La question du jour: par au dessus ou par en dessous ?!  En effet, pour aller de Lanzarote à la Gomera, il y a une île dans le chemin, et non des moindres: Tenerife.  Avec sa montagne de plus de 3700 m (le Teide), elle crée des déventements importants et des accélérations plus fortes que dans les autres îles Canaries.  Le climat de l’île est d’ailleurs très varié: au Nord, des pluies fréquentes, de la végétation, des cultures – surtout des fruits. Au Sud, c’est le règne du béton: aride et très (trop ?) ensoleillé, il attire les touristes venus bronzer idiot sur des plages souvent artificielle, d’ailleurs.  Les promoteurs en ont fait des choux gras mais, la crise aidant, de nombreux chantiers sont resté au stade du fer à béton ce qui achève le sinistre tableau… Débat météorologique familial, tranché bien entendu par Sylvie, notre spécialiste: ce sera le Nord.  On troque le genak pour le solent et cinglons à 9 noeuds vers la pointe Nord de l’île, confiant dans ce choix.  On devrait l’atteindre au petit matin et arriver dans l’après midi à la belle île de la Gomera, sans conteste notre préférée de l’archipel.