Nous sommes en pleine course contre … un avion ! En effet, Valérie rentre de Rio dimanche soir et il reste maintenant 520 miles à parcourir. Ça va se jouer à pas grand chose… Hélas, aujourd’hui était une journée de voile en demi-teinte : vent mollissant et adonnant, houle de travers, soleil implacable.  On attendait le grain pour rafraîchir l’atmosphère et il est venu.  De la bonne pluie tropicale, dense et efficace.   Nous longeons toujours la côte du Brésil à distance raisonnable afin de ne pas naviguer dans les profondeurs inférieures à 2-300 m pour ne pas risquer de mauvaises rencontres avec la pêche.  Nous avons eu droit à  un coucher de soleil élégant, de belles étoiles avant le lever de lune.  Nous avons troqué le spi pour le genaker pour la nuit qui s’annonce plus difficile que la précédente: ces belles formations nuageuses vont sans aucun doute nous obliger à des réveils subits…
Alors, vite, au lit, tant que çà roule peinard !